Dubai, à la croisée des arts.

Mis à jour : 21 janv 2019


Aux Emirats, l'arrivée du printemps amorce la transition vers des journées plus chaudes, mais elle correspond surtout à la Dubai Art Season, la saison artistique de Dubai, et la promesse d'événements incontournables tels Art Dubai, SIKKA Art Fair ou, c'est en ce moment, la 3ième édition du World Art Dubai. Cependant, nul besoin d'attendre cette période pour fureter comme j'aime à le faire, et investir des lieux où la création s'exprime au quotidien. D'Alzerkal Avenue, que j'ai découvert en Novembre dernier, aux galeries et cafés d'art du quartier historique Al Bastakiya à Bur Dubai, en passant par le Dubai Design District (D3), l'art à Dubai s'adresse à tous, toute l'année.

Si Dubai se veut leader en matière d'innovation (nouvelles technologies, architectures, projets immobiliers, tourisme...), la ville-Emirat n'en demeure pas moins dynamique dans le domaine des Arts. Passée la course folle à la surenchère artistique d'avant la crise de 2008 qui n'a pas épargné les Emirats, Dubai est aujourd'hui considéré comme le carrefour des arts du Moyen-Orient. En outre, les parties prenantes semblent désormais privilégier une dynamique artistique plus cohérente, mesurée, éclairée et - le plus important - qui se veut populaire.

Les immanquables de la saison

Parmi les rendez-vous de référence, Art Dubai programmé Mi-Mars mobilisait cette année près d'une centaine de galeries représentant plus de 40 pays du Moyen-Orient, d'Asie du Sud et d'Afrique. 2017 accueillait la 11ème édition dans la somptueuse Madinat Jumeirah, installée en 3 pôles thématiques, outre "une chambre", The Room, où se déroulent des performances. Parler d'Art de la table est ici de mise, avec pour médium principal les aliments. Les nocturnes et événements spéciaux pour lesquels il est mieux de réserver étaient sold-out avant même l'ouverture de l'exposition !

Nous avons consacré une journée entière à nous en mettre plein la vue, passant des créations avant-gardistes et contemporaines aux oeuvres modernes du 20ième siècles, et nous désaltérant de cafés arabes aux dattes ou de citronnades à la menthe fraiche proposés au grand bar du hall d'accueil. L'ambiance y est tellement décontractée, qu'à mi-parcours, nous avons pris l'apéro sur place (bière belge et vin blanc d'Italie) à l'ombre des petites tables abritées, disposées en terrasse. Le soir venu, l'envie nous a pris de nous éterniser à la lumière des projecteurs en façade, et de nous attabler près du canal, pour déguster un plat parmi les menus asiatique, arabe, mexicain proposés par les restaurants éphémères créés pour l'occasion.

Plus "grand public", parce que plus accessible en termes de prix, plus varié en termes d'animations et de productions et ouvert aux artistes du monde entier, le World Art Dubai (Les arts du Monde) qui mobilise cette année 150 galeries, démarre sa 3ième édition ce 12 avril et s'installe pour 4 jours au World Trade Center de Dubai.

Alserkal Avenue où l'oasis artistique du quartier Al Quoz

Il y a cependant nombre d'adresses où la création est à l'honneur en permanence à Dubai. Il vous faut alors vous aventurer au-delà des quartiers chics et médiatiques du centre-ville, direction le quartier industriel d'AL QUOZ. Il est clair qu'en arrivant face à ses enfilades de murs de béton, de tôles, de hangars qui semblent désaffectés ou d'échoppes de fortune - rien de sexy en somme - vous pourriez être tenté de faire machine arrière. Surtout pas ! C'est derrière ces façades austères que nous avons trouvé cet oasis créatif qu'est Alserkal Avenue.

L'Aserkal Avenue qui fête ses 10 ans cette année héberge sur plus de 4 hectares galeries, cafés d'art branchés, concept stores et boutiques de design. Alserkal Avenue qui se définit comme le hub artistique et créatif de Dubai, est le Quartier Général des professionnels et des amateurs d'art. Expositions de peintures, sculptures, photos mais aussi projections de films et documentaires, conférences, performances rythment la vie du district artistique tout au long de l'année. Ce cluster soutient également les artistes émergeants et offre des résidences. Après avoir profité de la programmation du mois de Novembre et particulièrement apprécié le travail du College of Arts and creative entreprises de la Zayed University, mais aussi les photos de Richard Allenby-Pratt, ou les techniques mixtes sur panneaux de bois récupérés d'Oliver Clegg, nous avons récidivé avec la très consistante 13ième éditions de la GPP Photo Week qui prenait place cette année à Aserkal. La Semaine de la photo en février est considérée comme l'un des plus gros rendez-vous du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Il est bon à Alserkal Avenue de s'attarder pour un lunch studieux et healthy au A4 space ou pour un café convivial dans le décor chaleureux et épuré de la galerie Nadi Al Quoz.

Al Bastakyia, l'art au coin des rues du quartier historique.

Et puis, il y a les lieux où l'on se rend d'abord pour remonter le temps, parcequ'il s'agit du vieux quartier historique non loin des ports de pêche - eh oui, cela existe encore à Dubai -, que cela change des grands malls, des adresses touristiques, des chaines de restaurations aux marketing bien ficelé... A Al Fahidi, anciennement appelé Al Bastakiya, berceau de la dynastie des Al Maktoum, on arpente le labyrinthe de ruelles (les Sikka), surplombée de Badgir, ces tours à vent de tradition persane qui rafraichissent efficacement en été les habitations et qui font penser à des sculptures monumentales. En Mars, en annexe du Art Dubai et dans le cadre de la Semaine de l'Art, c'est dans ce décor que se tient le SIKKA Art Fair où les ruelles se transforment en scène de performances : arts visuels, concerts, projections expérimentales... C'est ici aussi que se trouve le Musée de Dubai installé dans un fort datant du milieu du 18ième siècle. C'est aussi dans ces ruelles que l'on trouve le très dynamique centre culturel de Dubai, le Sheikh Mohammed Centre for Cultural Understanding.

Où Table et Art font bon ménage

​J'avais ouï dire que les plus anciennes galeries y logeaient dans de jolies bâtisses du XIXième siècle. Au coeur d'un patio arboré, nous avons goûté aux plats végétariens qui font la réputation du XVA Gallery and Café, et à sa limonade spéciale de menthe fraîche, après avoir contemplé l'exposition temporaire de l'artiste iraquien WISSAM SHAWKAT. Cerise sur le gâteau, le XVA est aussi un hôtel pittoresque de 13 chambres, chacune décorée par un artiste, une alternative évidente aux hôtels 5 étoiles du centre de Dubai. Puis nous nous sommes rendus non loin au Madjlis Gallery. Ce lieu bientôt trentenaire de "rencontres et de partages des artistes et des amoureux d'art" est resté fidèle à ce que fût cette ancienne villa familiale et accueille nombre d'expositions prenant place dans des pièces encadrant une cours intérieure ombragée où il fait bon s'attarder autour de grandes tables, sur de grands canapés ou sur des bancs de bois. A moins que, artiste, vous y plantiez votre chevalet pour une séance de peinture improvisée...

Et puisque vous êtes dans Bur Dubai, vous feriez bien de continuer votre balade contemplative vers les ruelles enchevêtrées des souks aux épices, aux parfums, aux tissus où fourmillent et se perdent vendeurs acharnés, résidents et touristes. Quant au souk de l'Or, c'est là que j'ai vu des parures de bijoux dignes d'être élevées au rang d'art...

Centre-ville, mais aussi nouveau district excentré, quartier historique... quelle que soit la saison, les aficionados trouvent indiscutablement de quoi assouvir leur curiosité artistique à Dubai.

Facebook de Alserkal Avenue

Cliquez sur les images pour les agrandir