Alors, Dubai...? What about Dubai ?

Dernière mise à jour : 21 janv. 2019


Le temps passe vite ! Déjà 4 mois que je suis rentrée à Tahiti, après un an loin de nos îles polynésiennes et ce sentiment que mon départ, c'était hier à peine. Et puis cette question que l'on me pose souvent : "Alors, Dubai...?"

Dubai n'est pourtant pas le seul pays que j'ai découvert durant mon année sabbatique, mais il semble que partout, pas seulement à Tahiti, Dubai suscite un intérêt particulier et, accessoirement du rejet. Certainement pour les mêmes raisons : Dubai et ses projets pharaoniques, ses buildings défiant les lois de l'attraction terrestre ; Dubai et son dynamisme touristique, son développement vertigineux ; Dubai et son intérêt pour les nouvelles technologies, les projets innovants ; Dubai en construction perpétuelle...


Dubai en construction, 2017

A la mode de Dubai...

Dubai style...


"Et toi, t'étais comment?... " C'est l'autre question récurrente.

En définitive, la vraie question derrière c'est : "Et toi, tu le portais, le voile ? " C'est intéressant de constater que malgré le relai des médias, les témoignages de personnes ayant vécu là-bas ou de ceux ayant visité cet Emirat pour les vacances, les gens persistent à attendre la déclaration qui permettra de contredire l'idée selon laquelle Dubai est un pays tolérant ...

Et pourtant ! J'en suis bien revenue indemne. Comme tant d'autres, j'ai vécu quelques mois dans ce pays où en effet une portion de femmes, toujours impeccablement apprêtées, arborent quotidiennement l'abaya, longue tunique noire portée par dessus ses vêtements. Et ce sont les mêmes qui profitent pleinement des "ladies night" du jeudi soir : boissons gratuites et tarifs préférentiels sont proposés dans les établissements partenaires (principalement des bars et restaurants). Une de mes amies par exemple, bonne vivante, au mode vestimentaire "punk" veille en toute circonstance à porter le hidjab, le foulard qui cache les cheveux.


Les homme en Dish-Dasha, Deira Dubai, 2017.

... Ou l'Islam occidentalisé

... Westernized Islam

Les hommes sont généralement vêtus du dish-dasha (ou qamis) - cette longue robe blanche souvent taillée sur-mesure pour les hommes d'affaire - la tête couverte du keffieh et fument des cigarettes à l'étiquette rouge. Oui : Dubai est le pays qui, plus que les autres émirats du Golfe persique, embrasse naturellement les coutumes de l'Occident ; un pays où les étrangères, comme moi, sont libres de vivre comme on vivrait à Tahiti ou bien d'y vivre comme y vit là-bas. En réalité, hormis à la plage, je ne me serait jamais mise en pareu. En revanche, j'avoue avoir souvent regardé à travers les vitrines ces mannequins portant des abayas à la coupe parfaite, surtout celles rehaussées de cristaux Swarovski. Mais c'était hors de prix... en tous cas pour moi. Ceci dit, on en trouve de somptueuses et très accessibles dans les souks de Bur Dubai. Faire du shopping là-bas, c'est un peu retourner dans le passé.


Shopping à Dubai, 2017