Auckland... un peu plus loin.

Je ne programme jamais mes voyages ; je me contente de les envisager, et puis soudain, lorsque «je le sens », je pose une option de dates, souvent les semaines qui suivent, et alors je me laisse porter. C'est la Nouvelle-Zélande qui a ouvert mon année de voyages.  2019 sera une belle année j'en suis sûre...


©Taina CALISSI
Waiheke Island panorama. ©Taina CALISSI

J’ai beaucoup parlé de pays lointains sur mon blog, comme les Émirats, l’Espagne, l’Italie, la Norvège... Nous avons pourtant la chance à Tahiti d’être à tout juste 5 heures de vol en moyenne de la Nouvelle Zélande, une autre île, qui plus est, du Triangle Polynésien. Lorsque j’effectuais mes randonnées en Irlande en Novembre dernier, une pensée m’est revenue souvent : et la Nouvelle Zélande ? Aussi, quand  ma belle-sœur Arenui me suggéra le concert des Red Hot Chili Pepper au Spark Arena d’Auckland, qu’elle avait planifié avec mon frère, il ne me fallut pas longtemps pour imaginer là une extension de séjour de ma composition …


Auckland : destination Concerts et courts séjours.


Souvenirs : Concert Rihanna, Octobre 2013

Mon dernier voyage en Nouvelle Zélande, c’était sur un coup de tête, une déception peut-être... Octobre 2013 , je rejoignis un groupe de filles sur un concert improbable pour moi - celui de Rihanna - durant lequel je me surpris à me trémousser jusqu’à la fin, en transe … S’ensuivit un séjour exquis entre copines, mon amie Vanessa en guide confirmée d’Auckland.


Aussi, le concert des Red Hot Chili Pepper il y a 1 mois, à la suite de celui de U2 en Irlande, c’était parfait : la mise en bouche idéale d’un séjour d’une semaine que je souhaitais forcément consistant. Il le fut, le bonheur de passer du temps avec des êtres qui me sont chers en plus. D’abord, j’ai préféré séjourner à l’extérieur du centre-ville. Lorsque l’on a une voiture de location ou que le transport en commun est bien organisé, s’éloigner un peu de la ville présente beaucoup d’avantages surtout celui de vous faire déconnecter vraiment : impératif en court séjour ! 


Bohème Titirangi, à 15 kilomètres d’Auckland.


Direction Titirangi à 15 kilomètres et 20 minutes en voiture à l‘ouest d’Auckland. Ce faubourg est réputé pour son passé bohème ; artistes et écrivains sont encore nombreux à y séjourner semble-t-il… J’aime beaucoup cette idée et je me vois faisant face à la fenêtre, le regard perdu plus loin, le temps est comme suspendu pour stimuler ma créativité. Écrire, peindre, jouer de la guitare...? Tout est possible.


Écrire, peindre, jouer de la guitare...? Tout est possible.

Cette fois, j’ai opté pour un hébergement chez l’habitant, avec accès indépendant. Le studio n’excède pas les 30 m² avec une kitchenette adaptée pour la cuisine d’appoint et une salle de bain plutôt bien équipée ; c’est bien suffisant car je ne compte pas passer mes journées enfermée. La maison est perchée à flanc de colline au cœur de la nature non loin des plages et Titirangi jouxte les forêts tropicales des Waikatere Ranges : 16 000 hectares de forêt, + de 250 kilomètres de randonnées ( Sources Expédia.)… Je compte bien m’y perdre quelques heures.


Arrivée en fin de journée par le vol TN , la clé cachée sous le pot de fleur récupérée, les valises posées, je ne me fais pas prier pour retourner vers le petit village et rejoindre alors Scenic Road, direction Piha Beach, une plage à 20 minutes à peine, réputée pour le surf, mais aussi pour ses sentiers de randonnées qui la surplombent. Le programme vient de se ficeler : un traditionnel fish & chip, une pinte de bière pression pour assister au coucher du soleil, installé « pignon sur rue », à la terrasse du Club social où siègent les surveillants de baignade. Des gens à vélo, un garçon en skate, un couple faisant un footing... Les scènes de vie tranquille "coulent" sous mes yeux... J'aime.


Tous les chemins mènent à la mer...


Le ciel demeurera pâle et gris - c'est raté pour les photos "Instagrammable" des grands rochers de Piha Beach sous un ciel bleu qui fait mal au yeux, réchauffe le coeur et la peau à n'en pas douter. Pour ce soir, je me contenterai simplement de l'imaginer. Le cerveau n'a pas de limite... Sous le seul abri de fortune en bois posé sur la plage, un homme avec son appareil photo vient d'installer son matelas gonflable : il y passera sûrement la nuit, à chasser les étoiles et le ressac des rouleaux interminables. Il y a du vent et quelques gouttelettes commencent à tomber ; juste le temps de gratter quelques notes sur ma guitare... Non loin se trouve la célèbre Karekare Beach, la plage du film "La leçon de Piano". La nuit va bientôt tomber, je m'y rendrai une autre fois. Et puis demain, je dois marcher...


"Le cerveau n'a pas de limite"