Le sport en voyage : un peu, beaucoup... passionnément !

Dernière mise à jour : 21 janv. 2019


L'instabilité sportive ... C'est grave docteur? ;-)

Faire du sport, pratiquer une activité physique ! Voilà un sujet sur lequel la plupart des gens se rejoignent. Même ceux qui n'en pratiquent pas. Et pour cause ! C'est devenu une préoccupation quotidienne au même titre que l'alimentation, un pilier essentiel pour une hygiène de vie impeccable.


Jetski free ride, initiation, Faa'a TAHITI 2015. © M.Courtois

Et puis, les GoPro et autres caméras embarquées, promues par des sportifs reconnus, ont fait leur part en créant une émulation chez les amateurs ("Be a hero"©) - mais pas seulement - qui se sont pris au jeu, investissant les réseaux sociaux et montrant leurs performances avec des films maison. A l'instar des émissions de TV réalité et de concours de meilleur chanteur, on devient son propre promoteur sur le web et l'on donne envie aux internautes d'en faire autant ... Et pourquoi pas ?!

De l'instabilité sportive...

Je fais partie de ceux qui parlent souvent de sport, qui sont persuadés de ses bienfaits, qui côtoient même des professionnels à l'occasion et qui pourtant, sont incapables d'être assidus !

Voyez vous-même : moderne jazz en primaire, athlétisme au collège, bodyboard au lycée et Jetski à selle en weekend ; dans les îles wakeboard et ski nautique avec des pros pour des séances photo, kung-fu et tai-chi aux prémisses de ma vie professionnelle, tennis et service "à la cuillère" près de deux ans, et quelques heures d'initiation au surf. Whouao ! me diriez-vous... STOOOOP ! .... Ne vous emballez pas ! Car "ça, c'était avant" !!!

Oui c'est vrai que depuis, j'ai fait un peu de fitness, un peu de musculation, un peu de footing, un peu de jetski... mais jamais bien longtemps, ni régulièrement.

...Au sport en dilettante

En fait, on a toujours de bonnes raisons - ou de mauvaises excuses - pour ne rien faire ou pour abandonner en cours de route. "Quel échec !" me diriez-vous pour reprendre une bonne expression locale à la mode. Et pourtant, je vous dirais que ce n'est pas si grave. Car "l'important est de participer" ou bien "Mieux vaut tard que jamais" ou simplement "just do it©", même une seule fois. Et alors s'ouvre à vous une étendue de possibilités. Pour un temps, ou pour toujours...


Horizon de possibilités ...Randonnée à Hellysit, Norvège. 2016

Partir à l'étranger il y a un an m'a ainsi ouvert des perspectives que je n'entrevoyais pas moi-même. En une année, j'ai testé autant de disciplines sportives que je n'en avais jamais pratiquées en 10 ans. Wind tunnel ou Simulateur de chute libre à Empuriabrava, Downhill ou descente rapide à vélo à la Molina, wall-climbing ou Mur d'escalade à Abu Dhabi, Free Hiking ou Randonnées libre en Norvège, en France et en Italie ; Jetski freeride en Bretagne, Surf et Wake board tracté à La Tranche sur Mer, plongée en bouteille en Sardaigne, freediving ou apnée dans les criques du Cap de Creus sur la Costa Brava, Motorcross à Jebel Ali, Karting seule ou en duo à Castello d'Empuriés ... Et puis aussi d'autres disciplines où je n'avais pas les commandes ( heureusement! ;-) ) mais qui ont forcément été "tripantes" : dunes 4X4 et buggy dans le désert de Dubai, Balloonfly ou Mongolfière au dessus de Gérone, Hélicoptère engagée le long des côtes méridionales françaises, ou encore dans les montagnes au nord de la Norvège. LE- PIED!

L'important, c'est de kiffer*